Délégationdu Limousin

Témoignage

Le Secours Catholique, une seconde famille

« J’ai eu la chance début 2013 de rencontrer M., du Secours Catholique. En parlant, je lui ai confié que j’étais seule et que souvent je n’avais pas le moral. Elle m’a alors parlé des “ateliers crochet” qui étaient organisés une fois par mois et m’a proposé d’y participer. J’ai accepté et je n’ai pas regretté. »

La chance d'une rencontre

« À l’époque, pour moi, le Secours Catholique c’était une boutique pour les personnes dans le besoin et je me disais que même si mes ressources étaient minimes, il y avait plus pauvre que moi et mon orgueil m’empêchait d’en pousser la porte.

Aujourd’hui, je sais que le Secours Catholique c’est beaucoup plus que cela. C’est avant tout un lieu d’accueil, de partage, de convivialité et d’écoute. Les bénévoles, d’une extrême gentillesse et patientes, savent nous écouter et garder pour elles ce qu’elles entendent (tout entendre et ne rien dire est leur maître mot). On peut aussi compter sur elles pour nous aider dans la mesure de leur possible et nous aiguiller vers les bons services.

Pour sortir de notre isolement, les différents ateliers sont là. Dans une grande convivialité, nous fabriquons des napperons, de la layette. Certains articles seront proposés à la boutique et serviront à financer des couches et du lait maternisé pour les bébés. L’atelier cuisine nous permet de nous réunir pour fabriquer un repas pour un minimum de dépenses. Au cours des groupes de parole, nous sommes entre six et huit personnes à discuter chaque année d’un thème différent, chacun exprime librement son opinion. Il arrive que nous sortions du sujet quand certains participants ressentent le besoin de parler de thèmes plus personnels. Il est bien entendu que ce qui est dit au cours de ces groupes de paroles doit rester entre les membres du groupe.

Le Secours Catholique organise aussi des sorties comme :
- la journée à Marcillac (19) où adultes et enfants se retrouvent pour passer une bonne journée ;
- les vacances collectives ;
- le voyage de l’Espérance qui permet de réunir donateurs, bénévoles et accueillis afin de passer quatre à cinq jours dans un lieu de pèlerinage tel que Lisieux, Ars, Lourdes, pour un temps de prière, de partage et de découverte.

Pour terminer, je veux simplement dire que j’ai trouvé dans le Secours Catholique une seconde famille. Un grand merci aux responsables, aux donateurs et aux bénévoles. Sans eux, rien ne serait possible. »

Marie-Christine

Imprimer cette page

Faites un don en ligne